Home » Bulletin d'information

Bulletin d'information

Bulletin de Janvier / Février 2018

              Les attentes des clients pour 2018

Les modes de vie et les modes de consommation connaissent aujourd’hui une profonde mutation .

-          Les arbitrages de consommation continuent d’évoluer.

-           De nouveaux moyens d’information apparaissent tous les jours.

-            L’accélération du multicanal favorise le « Zapping »

 

Une nécessaire adaptation du commerce indépendant :

-          Aux nouvelles attentes des consommateurs.

-          Aux nouveaux modes de vie des consommateurs. «  Zappeurs »

-          Au Commerce connecté en intégrant le numérique à l’offre en boutique.

« 2018 : le retour en force du magasin »

Face au raz-de-marée du on line, le traditionnel magasin est-il voué à disparaître ?

Quelles adaptations pourraient lui permettre de réenchanter l'expérience en magasin et répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

Le magasin bénéficie d'un atout majeur que le on line ne peut pas concurrencer : le sensoriel. Les consommateurs apprécient de pouvoir voir, toucher, tester, sentir un produit, cela participe de l'expérience d'achat et ne peut être remplacé par de la data !

Si aujourd'hui, la réalité augmentée ou la réalité virtuelle permettent de visualiser un produit "en situation", pour certains types d'achats comme les ensembles (cuisine, salon, chambre), les Français préfèrent encore   visualiser concrètement ces produits en magasin pour pouvoir mieux se projeter.

Le sensoriel, cette qualité intrinsèque du magasin, s'inscrit parfaitement dans une tendance plus globale de la société : le retour à l'essentiel. L'humain ne se cache plus derrière le client, il n'est pas qu'une adresse IP, il veut vivre une expérience d'achat utile, qui prenne en compte ses besoins (grâce à la data) et qui lui offre une réelle valeur ajoutée, du service notamment.

Le magasin revendique son propre univers avec la création d'animations au sein de son magasin. «  Donner l’impression au client d’être unique »

 Plus qu'un lieu d'achat, le magasin devient un lieu de vie et d'expérience. Cette revendication est forte chez les 18-24 ans : 60% d'entre eux ont envie de magasins où ils peuvent faire autre chose qu'acheter. Autant de services qui scellent l'union du magasin et du digital !

                             «  Étude OpinionWay pour Paris Retail Week -  2017 »

 

Les consommateurs, connaissent une véritable mutation de leurs habitudes en matière de shopping.

Ils se fient désormais aux disrupteurs du retail, en d'autres termes, l'intelligence artificielle, mobile, tablettes pour comparer les prix. Voici le principal enseignement d'une enquête menée par l'éditeur First Insight au mois de décembre 2017. Ainsi, 42% de ces shoppers achètent fréquemment auprès de retailers discount, contre seulement 27% dont la préférence va aux e-marchands plus chers.

De même, 36% indiquent acheter davantage de produits en promotion.

Les consommateurs , adeptes du net pour comparer les prix.

Par ailleurs, les trois quarts des consommateurs  vérifient si le produit qu'ils recherche est présent sur le net avant toute autre source. La moitié affirme avoir ressenti une hausse des prix dans les points de vente physiques, et 46% ont également constaté cette hausse en ligne. À noter,  six consommateurs sur dix déclarent avoir commandé davantage sur le net au cours de l'année écoulée, 80% refusent de payer pour une livraison en deux jours.

 

Ce mois-ci flash sur :   le prêt-à-porter , un rebond espéré…

C'est un secteur  qui subit de plein fouet la concurrence d'internet. Pourtant,  le prêt à porter doit  se réinventer. Aujourd'hui, les clients viennent repérer en magasin, prendre conseil et achètent sur le net. Il faut changer les méthodes de ventes aujourd'hui désuètes. Donner envie au client de revenir. Les gens veulent que l'on s'occupe d'eux. Si on ajoute à cela un retour de l’attrait des centres-villes, il peut y avoir une carte à jouer ».                                                                      « Extrait de Echos du Commerce associé Janvier 2018. »

 

En conclusion : Le commerce de proximité a plus de chances qu’on ne l’imagine souvent. Il a quantité d’arguments à opposer : le conseil, la proximité, le service, l’originalité de l’offre,  la compétence du personnel, la qualité de l’accueil, l’authenticité du cadre, les commerçants de proximité ont incontestablement la capacité de se démarquer des enseignes physiques ou "online" génériques et aseptisées, de développer une image de marque singulière et attachante, et de défendre leur marché.

Bonne année 2018